Les contrôles de grain de beauté

Dès la naissance, des taches brunes apparaissent sur notre peau. Très peu de personnes sont épargnées. Parmi ces taches, les grains de beauté sont des petites tumeurs couleur peau ou brune, pour la grande majorité banales et donc bénignes.

Certaines de ces taches peuvent évoluer avec le temps ou alors certaines peuvent apparaître avec une allure bizarre, différente des autres présentes sur le corps. C'est à celles-ci qu'il faut faire attention.

Le mélanome malin est un cancer de la peau qui peut surgir à partir d'un grain de beauté présent depuis longtemps et qui évolue, mais pour la plupart il s'agit d'une nouvelle tache qui évolue rapidement.

L'importance de l'autocontrôle

Pour les voir, il faut prendre l'habitude de s'examiner soi-même régulièrement l'ensemble de la peau. Pas tous les jours bien sûr, mais 5-10 minutes tous les 2-3 mois. En prenant cette habitude, vos yeux et votre cerveau va enregistrer l'information et en cas de modification de l'une ou l'autre lésion, vous vous interpellerez vous-mêmes: "bizarre, ce grain de beauté n'est-il pas en train d'évoluer, ou il me semble que je ne le connais pas". À ce moment-là, prenez une photo, mesurez la tache pour la suivre sur les semaines qui suivent. Si le changement continue d'opérer, cela vaut la peine de solliciter un avis spécialisé.

La règle ABCD peut nous aider dans l'examen de notre de sa peau :

  • Le A pour asymétrie, soit un grain de beauté dont la forme n'est pas symétrique.
  • Le B pour bordure, soit un grain de beauté avec une bordure irrégulière.
  • Le C pour couleur, soit un grain de beauté avec plus de 2 couleurs (brun, noir, rouge) et pas uniquement des dégradés de brun.
  • Le D pour diamètre, soit un grain de beauté qui grandit dans le temps.

Si sur votre peau, un grain de beauté présente plusieurs de ces critères, cela vaut la peine de faire un dépistage de votre peau chez un spécialiste afin de vérifier la nature de celui-ci et de vous renseigner sur la catégorie de risque à qui vous appartenez.

Établir un profil de risque

Certaines personnes sont plus à risque de développer des grains de beauté suspects. Les facteurs de risques sont notamment :

  1. La peau claire, rougissant facilement au soleil.
  2. La peau ayant reçu de nombreux coups de soleil pendant l'enfance.
  3. Une histoire familiale directe (papa, maman, frère et soeurs) de cancer de la peau
  4. Une histoire personnelle de cancer de la peau (le fait d'avoir eu un cancer de la peau nous met dans une situation plus à risque que quelqu'un qui n'en a jamais développé)
  5. L'utilisation de solarium
  6. La présence de plus de 50 grains de beauté
  7. La prise de médicaments immunosuppresseurs, comme le méthotrexate par exemple

Si vous avez des facteurs de risque ou si vous avez de nombreux grains de beauté et que leur analyse vous laisse perplexe, il est judicieux de faire un contrôle de votre peau chez un spécialiste. Lors de ce contrôle, votre peau va être examinée de la tête au pied, votre profil de risque pourra être établi et un intervalle de contrôle adapté à votre situation personnelle vous sera proposé.

En cas de doute sur un grain de beauté, que faire ?

Lorsqu'un grain de beauté vous paraît suspect, remplissant les critères d'analyse de la règle ABCD, il est judicieux que vous preniez rendez-vous pour un avis médical. En cas de doute clinique, le médecin procédera à une excision de ce grain de beauté, l'enverra en analyse histologique et le diagnostic tombera dans les deux semaines qui suivent. Comme pour toute maladie, un diagnostic précoce du mélanome malin permet une prise en charge optimale et réduit fortement les conséquences à long terme. Toutes les démarches réalisées dans ce cadre de figure sont prises en charge par la caisse maladie.

Et si un grain de beauté me gêne esthétiquement ou pratiquement ?

Il arrive souvent qu'un grain de beauté soit mal placé ou alors génère une gêne esthétique. Cela ne le rend pourtant pas dangereux pour votre santé. En effet, un grain de beauté qui est arraché par maladresse ou qui saigne parce qu'on l'a gratté n'est pas dangereux en soi. Cela ne justifie pas une excision pour analyse médicale. On peut néanmoins tout à fait décider de l'enlever; il s'agit donc d'une petite opération de chirurgie esthétique qui n'est pas prise en charge par la caisse maladie.

Prendre un rendez-vous

Vous désirez fixer un rendez-vous pour un conseil personnalisé ou pour un soins? Ou nous contacter?