Tout commence par une belle peau

180405108Cette semaine, j’ai eu le plaisir de participer au Congrès Mondial Anti-âge (AMWC 2015) à Monaco. Les thèmes abordés étaient vastes : que veulent vraiment les patients, qu’arrive-t-il au visage lorsqu’il vieillit, quelles stratégies aborder pour préserver son charisme personnel, ou tendre vers une perfection esthétique ? Comment garder le juste équilibre, sans excès et atteindre l’objectif du bien-vieillir, avec naturel?

Considéré comme le premier événement du secteur, ce congrès rassemble les meilleurs experts internationaux de l’ensemble des disciplines liées à la prise en charge globale du vieillissement. Avec plus de 9000 participants venant de plus de 120 pays, ce congrès permet de rencontrer les acteurs mondiaux dans le domaine, de participer aux échanges d’idées et aux discussions, et de découvrir les derniers produits, technologies et services.

Tout commence par une belle peau

Dans la tendance actuelle du bien-être et du bien-vieillir, l’accent est mis sur l’importance de la beauté et la qualité de la peau. En tant que dermatologue et experte de la peau, cela résonne en moi comme une évidence. Dans ces mots, il n’est pas seulement question de rides ou de ptôse mais d’éclat ou lumière de la peau, d’uniformité du teint, de texture cutanée. S’il n’est jamais trop tard pour faire peau neuve et atténuer les signes de vieillissement, il n’est jamais assez tôt pour embellir sa peau et en prendre soin.

Des soins quotidiens

Comme règle de base, il est important d’agir au quotidien en protégeant la peau du soleil et en l’hydratant par des cosmétiques aux actifs ciblés sur les besoins. Une peau grasse ou acnéique ne sera pas soignée de la même façon qu’une peau sèche.

Et si cela ne suffit pas?

Jusque vers 20 ans, ces mesures locales suffisent, mais, par la suite, la peau peut présenter certains signes de faiblesse, comme des pores dilatés, un teint brouillé, un manque d’éclat ou un aspect gras. Une série de peelings permet d’éliminer les cellules mortes et stimule le renouvellement épidermique. Idéalement sur une peau préparée deux semaines avant, le dermatologue appliquera à plusieurs reprises (généralement 4, toutes les 2 semaines) le soin, dont la composition et la concentration sera adapté au type de peau. Le résultat se voit très rapidement. La peau devient lumineuse et lissée, le teint éclatant. Grâce à la stimulation des fibroblastes dans le derme superficiel, le peeling a aussi un effet anti-vieillissement.

A partir de 30-40 ans, la peau commence à perdre de l’élasticité

A partir de 30-40 ans, la peau commence à perdre de l’élasticité, les ridules s’installent et doucement, les rides d’expression se dessinent et les sillons apparaissent. Prévenir et éviter de laisser les rides s’installer permet de préserver le capital beauté. C’est le bon âge pour commencer des injections d’acide hyaluronique ou de toxine botulique, à but préventif. L’acide hyaluronique est une molécule naturellement présente dans notre peau, dont la quantité diminue avec les années. Grâce à la mésothérapie consistant à des multipunctures permettant d’injecter cocktails de vitamines et d’acide hyaluronique, la peau sera réhydratée, « re-pulpée ». Divers protocoles sont possibles en fonction de la peau et de son état de déshydratation, mais généralement 3 séances rapprochées puis un entretien aux 4-6 mois.

Après 40 ans, grâce aux lasers fractionnés, la texture de la peau, son grain, son tonus peut être stimulés et affinés. Selon le type de laser utilisé et la profondeur d’action, les suites du traitement seront plus ou moins importantes, pouvant nécessiter une éviction sociale de quelques jours. Les taches brunes ou la couperose peuvent également être réduites, permettant une homogénéisation de la couleur de la peau. Les lasers pigmentaires et vasculaires délivrent une impulsion lumineuse ciblée sur un pigment ou un vaisseau, chauffant ceux-ci et permettant ainsi son élimination progressive.

Recréer les volumes

Les études récentes et approfondies du vieillissement du visage et du relâchement cutané ont mis en évidence l’importance de la structure osseuses et des coussinets de graisses situés dans certaines zones du visage. Ainsi, sous les effets du temps et de la gravité, la partie médiane du visage a tendance à fondre, induisant un air fatigué, avec cernes et sillons. En déposant de petites quantités d’acide hyaluronique

dans les zones fragiles et ciblées, le visage retrouve et garde sa beauté avec naturel. Ce type d’acte est réalisé en ambulatoire, avec un résultat qui s’apprécie immédiatement. Le gel se dégradant progressivement, le traitement devra être renouvelé dans le temps, aux 6-12 mois quand il s’agit de comblement superficiel, aux 12-18 mois lors de restauration des volumes.

Plus d’information sur le sujet: « solutions esthétiques pour une belle peau »